Créativité, Entreprises et Territoires.

Créativité, Entreprises et Territoires

 
Quand on passe de bons moments, il faut le dire, l’écrire et le diffuser !
 

J’ai été invitée par Jacky DENIEUL à une réunion “Créativité et Territoires” portée par l’Espace Mendès France – Poitiers.

Avec Christine Dion et Tania Luchinkina, artiste, nous étions hébergés par Jean-Marc Neveu dans les locaux de Plaxtil et CDA Développement notamment.

“Cette démarche vise à mettre en relation divers acteurs de nos territoires et à informer, témoigner, susciter et soutenir une véritable recherche développement dans le domaine de la créativité. Elle a également pour objectif de rapprocher les réseaux, de créer des synergies et de favoriser les échanges au sein d’un territoire.”
 
A. Einstein : “La créativité consiste à voir ce que les autres voient et à penser ce que personne n’a jamais pensé.” J’adore cette citation.
 
Quel meilleur endroit pour se “frotter les cervelles” (expression de J. Denieul) que la société Plaxtil, qui a lancé, l’année dernière, la première solution circulaire de recyclage de masques.
 
J’y ai croisé également le photographe Julien Mauju. En résidence, il travaille à valoriser les collaborateurs.trices, l’histoire de la plasturgie, les matières et leurs métiers. Top !
 
J’ai passé un excellent moment d’échanges et de rencontres. J’en suis sortie reboostée ! Pleine d’idées aussi.
 

Et sur le même sujet, j’ai tout de suite pensé à Préfa Bressuirais – PBRock – Bressuire Armatures chez qui l’innovation, la créativité, la photographie et la nature sont déjà entrées dans l’entreprise. J’ai d’ailleurs vu qu’ils lançaient leur première exposition “NOIR & BLANC” et en feront profiter tout le monde sur Instagram.

Et vous, quelle place ont la créativité, l’art, la culture et la nature dans votre entreprise ?

Vis ma vie de candidat (e).

Vis ma vie de candidat (e)

Recruteur(se), quelle est la dernière fois où vous vous êtes inscrit pour voir le parcours que fait un candidat pour répondre à vos annonces ? Le « vis ma vie » de candidats est riche d’enseignements pour mieux recruter, à savoir, trouver les meilleures collaborations mais aussi respecter les personnes qui candidatent avec un suivi et un processus transparent.

Connaissez-vous vraiment l’environnement digital de vos candidats potentiels ? C’est le sujet du nouvel article paru aujourd’hui dans le cadre de ma collaboration avec le 7 à Poitiers.

Les sites d‘emploi évoluent et même en étant attentif, on a encore des surprises !
Depuis le début de l’année le nombre de candidatures (hors IT) a augmenté. Jusqu’à plus de 200 sur une offre.
Voulant assurer la même qualité de traitement, j’ai multiplié mes heures et travaillé le WE. Mais ça, c’est mon problème.
J’étais donc en train d’étudier les candidatures quand j’ai reçu un mail d’un candidat me remerciant de la réponse mais précisant que c’était difficile de recevoir des réponses négatives aussi le dimanche… ?? Je me suis sentie… mal.
Dans mon tableau de bord sur un célèbre site d’emploi, j’avais juste coché « non retenu ». À côté, est précisé « n’est pas visible par les candidats ». En fait, ce sont les notes éventuelles qui ne sont pas communiquées mais dès que l’on étudie les candidatures, les candidats reçoivent une notification…
Dans mon process habituel, j’étudie les candidatures une 1ère fois, me donne la possibilité d’y revenir et envoie ensuite seulement les réponses. Là pas possible !

J’ai échangé avec le candidat ensuite sur sa perception candidats et moi sur ce qu’un recruteur voit vraiment sur les profils candidats (fond et forme).
Son retour spontané a été très instructif sans compter un beau brin d’humour communicatif. Une belle rencontre Candidat – Recruteur.

Le processus de recrutement fait aussi partie de l’identité Employeur !


Recrutement et réseaux sociaux…

Recrutement et réseaux sociaux...

Recrutement et réseaux sociaux : une opportunité pour les recruteurs mais aussi pour les candidats !

L’utilisation des réseaux sociaux pour recruter a été multipliée par 4 en 10 ans, de 12% à 53%. (Baromètre Apec 2019)

Côté candidat.e, avoir un profil numérique professionnel n’est peut-être pas indispensable pour tous les postes mais, quel que soit le poste, c’est une réelle opportunité de montrer qui vous êtes vraiment : rassurer factuellement sur certaines connaissances, compétences, potentiels et qualités grâce à vos publications ou commentaires, faire ressortir concrètement votre personnalité, vos valeurs et vos engagements, exercer votre créativité, prouver que vous continuez à apprendre, développer votre zone de confort, vous démarquer…

Vous pouvez difficilement le faire sur un cv ou un profil renseigné sur les sites d’emplois avec des champs très normés. Jeune diplômé(e) ou en reconversion, cela est encore plus important. C’est un moyen de compenser un manque d’expérience et de se différencier.

Et c’est un a priori de penser que ce n’est valable que pour les profils cadres.

Coté recruteur.se, dans un environnement qui évolue très vite, qui demande des qualités et surtout des aptitudes fortes telles que l’adaptation, l’ouverture, le recul, la créativité, on recrute moins sur des acquis, voire plus du tout dans certains contextes et postes. La « marque personnelle professionnelle » du candidat sur les réseaux sociaux prend alors toute son importance pour capter l’attention des recruteurs au-delà d’un cv dont les informations restent finalement restreintes.

Enfin, recruteur.se, votre profil numérique est aussi votre Marque personnelle et véhicule votre Marque Employeur et culture d’entreprise ! Pour les candidats.es, le profil du recruteur est la première « image » qu’ils ou elles ont de leur potentiel futur employeur… ce qui leur donne envie de postuler, répondre à un de vos messages… ou pas.

Karine Billaud
2021

2021, une année “collective” avant tout !

2021, une année "collective" avant tout !

Quelle satanée année passée ! Et je ne sais pas jouer les bisounours. Il est évident qu’aucune baguette magique n’a changé les choses au 1er janvier…

Mais par respect pour ceux qui ont perdu des proches, ceux qui se sont battus contre le virus, nous ont soignés, ceux qui ont adapté leur entreprise, ceux qui essaient de la sauver, ceux qui ne trouvent pas de boulot, ceux qui ne peuvent plus financer leurs études et tous ceux qui ont aidé les autres comme ils le pouvaient… Il est hors de question de baisser les bras. 

Pour ma part, j’ai toujours autant envie d’avancer, de rester dans l’action, de continuer à proposer, à oser aussi, à accompagner tous vos projets ou vos galères, à espérer vous retrouver en présentiel, pour ceux que je connais déjà, ou vous rencontrer tout simplement si nous n’avons jamais échangé…

 Je vous souhaite de retrouver de la sérénité et de la joie pour accomplir vos projets les plus importants et être fiers de vous.

Continuons à être solidaires et engagés ! Sachons déjà aussi profiter et apprécier pleinement chaque bon moment passé que ce soit en présentiel ou en visio…sans attendre. C’est aussi cela qui nous permet de relever les défis sur notre route.

2021 sera une grande année, “collective” avant tout.
Année 2021
COM

Communiquez, échangez, partagez !

Communiquez, échangez, partagez !

 
Si beaucoup ont eu une période de repli sur eux au premier confinement et des situations plutôt subies, ce 2nd confinement fait ressortir plus de tensions alors que nous avons besoin de cohésion, de motivation, d’énergie et de solidarité !
 
▶Sentiment d’inégalités entre acteurs économiques,
 
▶Tensions variables dans les entreprises et collectivités entre la direction, les managers et les collaborateurs.
 
L’état décide que « le télétravail est la règle » et effectivement les employeurs sont responsables de la sécurité de leurs salariés.
Pourtant, certains dirigeants ont mal vécu le télétravail, comme certains salariés d’ailleurs. Tout n’est pas toujours calé en termes de sécurité des systèmes d’informations. On voit d’ailleurs les cyber-attaques se multiplier. La plupart ont aussi bien adapté leurs locaux et mis en place des protocoles sérieux. D’autres ont intégré le télétravail et conservé cette flexibilité depuis. Les cas et situations sont très variables.
 
Aujourd’hui, des entrepreneurs sont inquiets pour leur trésorerie et leur activité, cherchent des solutions. Certains salariés ont le sentiment qu’on ne les respecte pas et qu’on ne pense pas à eux… et ils ont le droit aussi.
 
Cette crise sanitaire et économique anxiogène génère des biais et peut ramener à l’individuel.
 
🔊Communiquer, dialoguer est une priorité même si on est débordé par les urgences. On s’épuise vite à essayer de réussir seul à contre courant.
Sans communiquer en interne de façon réactive et transparente, sans partager, sans écouter, sans tolérance, sans réengager les équipes vers des objectifs communs, tout le monde sera perdant. Les ressentiments et la perte de confiance sont contre productifs.
Parler des faits, des ressentis, des enjeux, expliquer les décisions prises, les nouvelles organisations, proposer des solutions, être créatifs et trouver le fonctionnement optimal, parfois personnalisé peut-être, sans doute jamais parfait, mais apaisé pour un collectif impliqué pour rebondir. 😊  #ensemble
COM
Woman Fight punch virus wearing a surgical protective Medical mask for prevent virus Wuhan Covid-19.Corona virus. Health care concept.

Ensemble, restons dans l’action !

Ensemble, restons dans l'action !

Ensemble, restons dans l’action. Soyons responsables et solidaires !
 
Beaucoup n’ont pas manqué d’idées et d’énergie lors de la première vague. Ce second confinement peut être plus difficile physiquement et moralement : trésorerie non restaurée, recouvrement tendu…Les sentiments d’incompréhension, d’impuissance et de frustration sont exacerbés chez de nombreux acteurs.
 
Je suis rationnelle. Ce reconfinement est un nouveau coup dur pour l’économie. Et dans le même temps, il y a la réalité sanitaire. Le nombre d’hospitalisations augmente de plus en plus vite…mais pas nos moyens d’accompagner nos malades.
 
Visiblement, concilier le développement économique et la prudence sanitaire n’a pas fonctionné. Nous devons sans doute être encore plus responsables collectivement pour rebondir. Le virus ne circule pas tout seul…
 
Pourtant, ce WE, j’ai vu une multitude de communications constructives et positives partout sur les réseaux. Il n’y a pas (ou moins) de ruptures dans la relation comme la 1ère fois. Les entreprises sont réactives, informent leurs clients et assurent pour beaucoup une continuité même ceux sans site internet mais avec une page FB. Un groupe Marché de Noël virtuel de la Vienne
s’est créé et a grandi en quelques jours. J’ai découvert de nombreux artisans dont je ne connaissais pas l’existence…Je pense que, cette année, le local va alimenter à 100% le sapin de Noël !
 
Communiquer est plus que jamais primordial pour nos activités et garder le lien avec nos clients.
 
Mais tout le monde n’est pas à l’aise avec le digital et ne sait pas toujours par où commencer, sans compter les inégalités de qualité de réseau. Ce qui est facile pour les uns, ne l’est pas forcément pour les autres. N’hésitez pas à échanger et demander conseil aux professionnels et acteurs économiques. Tous solidaires !
 
Belle semaine à tous.
Woman Fight punch virus wearing a surgical protective Medical mask for prevent virus Wuhan Covid-19.Corona virus. Health care concept.

Kaphisto RH dans le 7 à Poitiers !

La tête de l'emploi ! Tous soumis à des a priori.

Très contente de travailler cette année avec le Le7hebdo, une agence de presse “made in Poitou” toujours aussi impliquée sur notre territoire.
 
On réussit rarement seul. Alors, ensemble, avançons et osons ! J’ai le plaisir cette année d’animer la chronique “La tête de l’emploi” dans le magazine hebdo Le7hebdo.
 
Nous n’allons pas nous mentir, la situation économique n’est pas au beau fixe pour tout le monde. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’opportunités de postes, de développement économique et de belles réussites dans le Poitou. Beaucoup ont aussi pris du recul et revu leur projet professionnel durant le confinement.
 
Cela fait 20 ans que je travaille sur ce territoire et je suis fière de contribuer à rapprocher les projets des entreprises et les personnes qui s’y épanouiront et s’y impliqueront. L’engagement et le partage sont des valeurs fortes pour moi.
 
Dans cette rubrique, je vous propose d’aborder des sujets qui sortent des “conseils basiques”. Par exemple :
Au-delà du CV, le « personal branding » ?
Valoriser ses aptitudes et sa motivation quand on n’a pas d’expérience sur le poste ?
S’adapter à des recruteurs très différents pour défendre ses chances ?
Comment contrer de façon proactive des a priori éventuels ?
Le recruteur n’est pas le seul à pouvoir « interroger ». Quelles questions poser pour sécuriser son choix de poste et de structure (style de management, culture…) ?
N’hésitez pas à me soumettre les sujets que vous souhaiteriez voir abordés.
 
Merci à l’équipe du Le7hebdo
pour sa confiance. Retrouvez l’article ici.
Karine Billaud
formation modele Herrmann 30 juin 2020

Comment intégrer les préférences cérébrales dans ses actions de formation, de vente et de management ?

Comment intégrer les préférences cérébrales dans ses actions de formation, de vente et de management ?

Capter l’attention, susciter l’intérêt, communiquer avec tout le monde alors que nous sommes tous différents dans notre façon d’appréhender les choses ?

Je croise Arnaud DUBROCA dans les réseaux depuis des années. Cette semaine, j’ai enfin suivi sa formation aux techniques de communication et d’apprentissage en fonction des préférences cérébrales (modèle Herrmann).
Ces préférences influencent notre façon de communiquer, d’apprendre et de prendre des décisions.

Au-delà du profilage et de la connaissance de soi, j’ai travaillé à :
– Optimiser l’efficacité de la présentation de Kaphisto RH Audit Accompagnement Formation et de mon discours commercial
– Compléter mon expertise globale RH et management au-delà de mes certifications aux tests psychotechniques de personnalité
– Adapter les méthodes pédagogiques de mes formations pour mieux prendre en compte nos différences, que chacun s’y retrouve, s’y sente respecté et soit satisfait,
– Ne pas rester sur mes acquis, continuer à aborder mon métier avec ouverture et m’ouvrir à des approches nouvelles pour permettre à toutes les intelligences de travailler ensemble au mieux…

2 journées géniales aussi pour les rencontres. On en ressort plus tolérant envers les autres.

« L’autre est différent et ….ce n’est pas grave ! » 

formation modele Herrmann 30 juin 2020
hronmars2020

#HRonMars

1ère journée HRonMars

Mardi 28 janvier, j’ai eu le plaisir de voyager sur la planète HR ON MARS ! Cette journée organisée par AssessFirst n’était évidemment pas sur la planète Mars mais à la Gaîté Lyrique sur Paris, très joli lieu d’ailleurs entre patrimoine et modernité. Presque 400 participants étaient réunis autour du thème du recrutement et plus exactement « Comment évoluer du Recruteur au Recruteur Augmenté. 😎 Qu’est-ce qui a déjà changé, qu’est-ce qui va changer encore ? ». Une journée riche d’informations, d’échanges et de rencontres qui nous permet aussi de nous ouvrir, requestionner nos pratiques, les faire évoluer, ce qu’il est souvent difficile à faire pris dans le quotidien. Et pourtant, c’est une nécessité ! Interventions, témoignages, table ronde, atelier autour de la culture d’entreprise, la Marque Employeur, les outils de prédiction du succès et de l’engagement…et surtout du bon sens entre le savoir-faire du recruteur et l’intelligence artificielle. Valorisons nos métiers ! Merci à David BERNARD, Alexis Teplitchi et leur équipe : Mission réussie.

 
hronmars2020
Le Kalab

La discrimination ?

La discrimination ?

Non discriminer pour respecter les personnes, les compétences et finalement mieux recruter… mais sans donner de leçons ou être de suite dans le jugement mais en discutant et avec de l’humour…

Une initiative ludique pour aborder la discrimination et ses 24 critères dans le recrutement, les préjugés, les habitudes, l’influence du vécu, les affinités que les personnes qui recrutent peuvent avoir…et qui peuvent les influencer.

METTRE FIN AUX DISCRIMINATIONS DANS LES RECRUTEMENTS AVEC « A COMPÉTENCE EGALE ».

Le Kalab